ADN environnemental

Les approches fondées sur l’ADN environnemental (ADNe) permettent d’effectuer un échantillonnage non invasif, de couvrir un large éventail taxonomique et offrent une sensibilité élevée ainsi que des possibilités d’automatisation. Cependant, le caractère révolutionnaire et les développements rapides de cette nouvelle technologie entravent sa mise en oeuvre.

Les présentes directives relatives aux utilisations de l’ADNe pour la surveillance et l’évaluation biologiques des écosystèmes aquatiques expliquent les principes des méthodes ADNe, en présentent les avantages et les limites et formulent des suggestions concernant les standards et les pratiques de routine. En outre, elles montrent les utilisations possibles des outils fondés sur l’ADNe dans la surveillance et l’évaluation des écosystèmes aquatiques, exposent des études de cas spécifiques et proposent des protocoles détaillés ainsi que des exemples de bonnes pratiques pour le traitement des échantillons d’ADNe.

Note : Cette publication n’est pas une aide à l’exécution de la Confédération mais une directive.  

Vidéo mesurer la biodiversité avec l’ADN de l’environnement: