Écotoxicologie

L’utilisation de bioessais pour l’évaluation de routine de la qualité des eaux 

Afin d’évaluer les cours d’eau impactés par les effluents traités de stations d’épuration, un rapport d’expertise du Centre d’écotoxicologie est mis à disposition. Il contient des instructions sur la manière d’évaluer les résultats de deux biotests choisis. 

Note : Cette méthode ne correspond pas à un module officiel basé sur le concept Système Modulaire Gradué du gouvernement fédéral (OFEFP 1998). Il s’agit d’un rapport d’expert. 

Un deuxième rapport donne un aperçu complet des bioessais actuellement disponibles et de leurs applicabilités pour la surveillance en routine de la qualité des eaux. 

De plus amples informations sur l’évaluation de la qualité de l’eau à l’aide de bioessais sont disponibles ici

Paramètres relevés :

Effet des substances inhibitrices du photosystème et des substances à activité oestrogénique grâce à la mesure de la photosynthèse et de l’activité oestrogénique.

Evaluation :

Pour quantifier l’inhibition de la photosynthèse et l’activité oestrgénique, les résultats sont convertis en équivalents bioanalytiques (BEQ, aussi nommé équivalents toxiques TEQ selon le paramètre d’effet considéré). Ces équivalents bioanalytiques (BEQ) déterminées par bioessais ou par analyse chimique sont comparés avec les critères de qualité relatifs à la pollution chronique.

L’évaluation se fait en 5 classes de qualité.