Sur le SMG

Qu’est-ce que le SMG :

Le SMG (Système modulaire gradué) est un ensemble de méthodes d’analyse et d’appréciation de l’état des eaux. Il s’agit d’une collaboration entre la Confédération, les cantons, l’Eawag et la VSA. Lancé en 1998, il comprend maintenant des méthodes pour les aspects les plus importants de l’évaluation de l’état des cours d’eau conformément à la législation sur la protection des eaux. Outre les méthodes d’évaluation des cours d’eau, il inclue aussi les premières méthodes pour l’évaluation de l’état des lacs, ainsi que des méthodes pour identifier les causes des déficits et pour évaluer l’efficacité des mesures. 

Objectifs du SMG :

  1. Identification des déficits conformément aux annexes 1 et 2 de l’OEaux.
  2. Identification des causes des déficits et des mesures adéquates
  3. Suivi de l’impact des mesures mises en œuvre
Photo: Christiane Ilg

Les niveaux d’investigation :

À l’origine, le SMG prévoyait trois niveaux, d’où le nom de système modulaire gradué, avec différentes intensités d’investigation. Il a été supposé que l’intensité serait modeste pour les enquêtes à l’échelle régionale (niveau R) et moyenne ou élevée pour les analyses au niveau du cours d’eau (niveau C) ou du tronçon de cours d’eau (niveau T). 

La division en niveaux étant parfois difficile dans la pratique, aucune distinction ne sera faite à l’avenir entre le niveau T (lié au tronçon) et le niveau C (lié au cours d’eau) et les nivveaux seront interprétés comme suit:

  • Niveau R – à l’échelle de la région. Au sens d’une description et d’une appréciation générale de l’état du cours d’eau selon les annexes 1 et 2 de l’OEaux. A ce niveau, des méthodes standardisées sont maintenant disponibles pour la plupart des paramètres de l’évaluation des cours d’eau.
  • Niveau C – lié au cours d’eau. Le niveau C comprend des méthodes standardisées pour l’analyse de l’origine des déficits et le contrôle des mesures (par exemple, le suivi de l’impact de renaturations). Les méthodes de niveau R peuvent également être utilisées selon les besoins. Souvent, des indicateurs différents, tels que les macrophytes et les poissons, sont combinés.